Des révélations effectuées sur un ministre nommé «le corbeau» L



Des révélations effectuées sur un ministre nommé «le corbeau»

Le nom de Jalloul Ayed (originaire de Khénis Monastir, à la double nationalité tuniso-américaine), est lié à la défaite, partout où cette personne est passée, c’est la banqueroute! d’où son nom; le corbeau!

Malgré ses fiasco répétitifs, il a été imposé, par la famille Kamel Letaïef, baron des coups fourrés, au poste de ministre des finances auprès du gouvernement de Béji Caïd Essebsi en 2011.

Nous nous rappelons tous, commentons que nous avions dilapidé les réserves d’État, laissées bien garnies en devises, par le président déchu Ben Ali.

Jalloul a été nommé au poste de directeur général de l’armée Mohamed Naceur Belhadj (l’ami de Rachid Ammar), au poste de directeur général de la douane tunisienne, au départ de Tahar Htira.

Deux mois après sa nomination, les dépôts de douane, à Tunis nord, ont été dépouillés de plus de 1700 pièces d’or qui ont été saisies chez la famille Trabelsi, la belle famille de Ben Ali. Parmi ces pièces d’or, certaines personnes de la famille ont été saisies par Bourguiba le lendemain de la déclaration de la République et du règne du règne des Husseinites. Par un miracle, le dossier a été clos et enquête classée. le vol est enregistré sous le fait d’un inconnu!

Ayed a transféré les prérogatives de la caisse des dépôts à un groupe de sociétés de commerce, à leur tête, la banque «suicorp» Kamel Lazaar. Les experts ont estimé que la perte pour la Tunisie, s’élevait à plusieurs milliers de milliards.

Jalloul Ayed s’était auto nommé, nommé au département des finances, membre permanent du conseil d’administration de la caisse des dépôts et de la consignation, avec un salaire faramineux!

Les faits néfastes de ce droit ne sont pas arrêtés, il est permis à une famille et à des proches clés de la banque, ils ne sont pas garantis par solvabilité. Le principal bénéficiaire de ces emprunts n’est autre que son neveu Chawki Trimeche.

Aucun remboursement n’a été enregistré à ce jour. La banque BNA est la victime principale.

Ayed, toujours aussi téméraire dans ses faux pas, il crée une organisation «Aïn Tounes», «The Tunisia», il cède la présidence d’un certain Mohamed Braïek Hamrouni, à son mandat Nous sommes tous la Nation »circonscription de Monastir.

Chakib Ben Njima membre de l’organisation «Aïn Tounes», a beaucoup à faire, son apparition derrière le candidat Zbidi le 07 août dernier, il soufflait à dernier ce qu’il faisait et faisait des signes déplacés d’intimidation aux journalistes.

Zbidi, ratant sa première sortie dans le costume du candidat à la présidentielle, a été aggravé par les gestes de Ben Njima, a déclaré qu’il ne connaissait pas ce dernier, n’était pas passé par son équipe et était déjà par Mégarde !!!!

En revenant sur les images, on découvre que ce beau monde, Hamrouni, Ben Njima, Jalloul Ayed, Rachid Ammar et Zbidi est lié d’amitié sinon de famille. Aïn Tounes “for a conference of Kamel Letaief”.

Leur objectif, faire élire Zbidi à Carthage et la suite de la nomination du Corbeau Ayed à la Kasba.

Share this post

No comments

Add yours