Mouslim Sadouka, le mercure insaisissable



Mouslim Sadouka, le mercure insaisissable
Dans une précédente livraison, nous avons évoqué les  divers malversations de ce proche de ghannouchi, nommé Mouslim Sadouka.
Nous vous avons fait part, suite à de nombreux témoignages, de ses activités illicites aux relents de mic-mac entre Paris, Lyon et la Tunisie.
Dans ce numéro, nous posons plus d’une question sur les richesses qu’il a accumulées en l’espace de quatre années, sans qu’on lui connaisse un seul jour de travail ! Hormis le transfert de fonds entre la France et la Tunisie, par le biais des immigrés tunisiens  lors de leur retour au pays.
Comment ce « chômeur » a-t-il pu acquérir les biens suivants?
– 60 hectares de terres agricoles dont la moitié est implantée d’oliviers à El Hamma (Gabès), l’autre moitié étant une palmeraie (dattiers)  à Guebelli.
– il est associé dans une boulangerie située dans le 8eme arrondissement de Lyon, d’une valeur dépassant les 700 mille euros, acquise  courant ce mois d’août.
– une deuxième boulangerie, toujours à Lyon, d’une valeur de 400 mille euros ( pour cette affaire, l’argent provient d’immigrés en situation irrégulière à qui il a promis de régulariser  leur situation ). Nous avons évoqué ce sujet et qu’on y reviendra prochainement avec plus  de détails.
– un immeuble de 10 appartements à El Hamma centre.
– dans un deal illégal, il vient d’acquérir deux places de marché, enregistrées sous le nom d’un ami algérien , certainement un prête nom.
toutes ces acquisitions illicites nous mènent à poser la question suivante :
« D’ou tu as eu tout ça » ?
Des activités menées contre l’économie nationale à travers le blanchiment de fonds à l’origine douteuse.
Sadouka ne se suffit pas du trafic financier, il court-circuite la société civile à travers ses manigances dans les associations tunisiennes à Lyon, mais aussi à El Hamma.
Sa dernière tentative échouée, celle de vouloir s’accaparer de l’équipe locale de football « Wided El Hamma », les dirigeants de cette équipe, refusant son dictat,  ont été la cible de ses attaques tout azimut.
Plusieurs autres dossiers noirs seront exposés au grand jour, très prochainement.
Une armée électronique, agissant sous ses ordres, a lancé des tentatives de piratage de notre site, sans succès.
Notre site subit depuis plus de 24 heures des cyber-attaques, nous disons à ce Sadouka que ces tentatives ne nous font pas peur et ne nous empêcheront nullement de continuer à dévoiler ses méfaits.
Une journaliste travaillant pour « la lucarne africaine » un média libyen appartenant au chef de la confrérie libyenne Abdelhakim Belhaj, proche de ghannouchi, nous attaque à son tour.
Nous lui disons que ni  Sadouka, ni elle et ni personne ne nous freinera dans la recherche de la vérité.
Nous sommes alliés à la nation et  ne nous écarterons jamais de son sillage.

Share this post

No comments

Add yours